Avez-vous des problèmes d'addiction alimentaire ?

Si vous avez des addictions alimentaires, il est temps de changer.

Qu'entend-on par "addiction alimentaire"?

Sophie est en apparence une fille normale, qui travaille, mariée et mère de deux enfants. Elle approche tout doucement de la quarantaine, est bien entourée, vit à fond sa passion pour la voile et a toutes les raisons du monde d'être heureuse.

Avez-vous des problèmes d'addiction alimentaire?
Sophie ne sourit que quand elle mange. Elle est atteinte du syndrôme de l'addiction alimentaire.

Elle essaie de cacher son gros problème, celui qu'elle ne comprend pas, celui dont elle a honte: elle ne peut pas se passer de manger.

"Normal" direz-vous. Non, là, ce n'est pas normal. Sophie pense à manger nuits et jours, elle a des biscuits sous le bras ou dans son sac constamment, elle ne peut pas aller au cinéma ou s'asseoir devant la télé sans son paquet de pop corn, il faut constamment qu'elle mâche des chewing gum au risque de devenir folle, elle se pèse jusqu'à trois fois par jour, elle fait des régimes draconiens tous les six mois, elle se fait vomir de temps en temps et se cache pour manger.

Dès qu'elle peut, Sophie se rue dans les fast food, mange trois burgers et des frites. Elle se sent bien quand elle mange, mais après, elle se sent mal, veut encore manger malgré son estomac qui lui dit stop, et elle culpabilise beaucoup.

Oui,Sophie a déjà pris 15 kilos en 2 ans. Pourtant, elle était normale avant. Elle est toujours normale. Que se passe-t-il?

Sophie a ce que l'on appelle la "food adiction": elle est dépendante de la nourriture.

L'addiction alimentaire, c'est peu la maladie des sociétés occidentales. Cela signifie être dépendant de la nourriture, être dépendant du simple fait de manger.

La nourriture de nos jours peut s'avérer être une réelle drogue, tout comme la cigarette ou l'alcool. Certains lobbies le savent et choisissent de rendre volontairement les gens dépendants en ajoutant dans les produits des composants douteux, tels certains additifs ou conservateurs.

Comment en est-elle arrivée là?

Le mystère est encore là, elle ne sais pas pourquoi elle est comme ça. Cela a commencé subrepticement, au boulot, en allant dans des fast food de plus en plus régulièrement avec ses collègues. Puis avec ses enfants, à manger des bonbons devant la télé. Elle se demande si tout cela n'est pas parti d'un mal être caché en elle depuis des années... Pourquoi n'a-t-elle pas fait de la voile son métier?... Est-ce vraiment cela la cause?

Sucre et sel créent la dépendance

Bien entendu, la plupart du temps, ce n'est pas aux fruits et aux légumes que les gens sont dépendants.

Sophie aime les fruits, mais elle se rue toujours, sans en être réellement consciente, sur des glaces, des yaourts, du chocolat et des bonbons. Elle ne pense qu'à une chose: manger. Car quand elle ne mange pas, elle se sent très mal.

Plusieurs études ont déjà prouvé que le sucre ou le sel rendent dépendants. Savez-vous qu'aux États-Unis, les rats préfèrent le sucre à la cocaïne?

Rendre son corps dépendant d'une alimentation peu saine est une maladie qu'il faut soigner: la junk food détruit la santé. Sophie se rend demain à son cinquième rendez-vous chez le médecin en un mois: elle déprime et a des palpitations du cœur inhabituelles.

Soignez-vous, tout en douceur, de vos addictions alimentaires, d'abord en prenant conscience que cela vous concerne, ensuite, en recherchant des solutions saines et peu violentes, comme la lecture de cours de cuisine bio par exemple. Le but? Vous rendre dépendant d'une alimentation saine.

Pari relevé.